Pour soutenir l'Ukraine : charger, courir, marcher...

Cette fois-ci, ce chargement, c'est pour l'Ukraine et nos partenaires de l'association Charité. Et puisque ça vous démange de nous y aider, joignez-vous à nous pour la course des héros! Courir, marcher, soutenir... bienvenue à tous! Cliquez ici pour voir :

Maria : un travail pour transformer une famille

Ceptura est un village viticole, entouré de collines sur lesquelles on cultive des vignes et des arbres fruitiers. Mais derrière l’image bucolique se cache une autre réalité : l’alcoolisme, qui touche de nombreux hommes de ce village et fait des ravages dans les familles. Parmi ces familles, celle de Maria. Le peu d’argent gagné par son mari partait dans l’achat d’alcool : la famille ne pouvait acheter ni fournitures scolaires pour chaque enfant, ni médicaments lorsqu’un d’eux était malade. Maria était parfois violentée par son mari, ses huit enfants aussi. C’est ainsi qu’il y a quelques années, Cristian Mateescu, fondateur de Bethel, l’a trouvée pleurant sur le banc d’un parc de Ploiesti –

Comme en Ukraine?

Un grand manteau blanc, plutôt inhabituel pour notre région, désorganise espièglement notre quotidien. Renvoyer nos équipes pour ne pas qu'elles se retrouvent coincés dans les transports, reporter des rendez-vous, annuler des réunions, magasin de la ressourcerie fermé faute de personnel... Petit test d'adaptabilité et de souplesse face à la routine chamboulée! Histoire aussi de réaliser un peu plus ce que vivent nos partenaires en Ukraine, en Roumanie ou en Bosnie pendant les hivers rigoureux qu'ils connaissent chez eux, comme le post précédent vous le raconte. Mais quand-même... qu'est-ce que c'est beau!!!!!!!!!!!!!!

Roumanie : pour passer l'hiver

Chers amis, La fin janvier et le mois de février sont ici les plus difficiles de l'année. L'hiver est rigoureux avec beaucoup de neige et de grand froid. Les familles dont nous nous occupons souffrent de ces conditions difficiles. Il n'y a plus de bois, ni de réserves de nourriture, car les pommes de terre que nous avions distribuées à l'automne sont mangées depuis longtemps. De plus, beaucoup d'enfants sont malades. Comme les parents n'ont pas d'assurance maladie, c'est nous qui assumons tous les frais médicaux et achetons les médicaments. La caisse maladie ne prend absolument rien en charge pour les "cas sociaux". Nous essayons de faire notre possible mais nous avons souvent l'impression

Le bénévolat dans tous ses états

Combien de fois par semaine nous nous rendons compte que la force bénévole est indispensable pour notre fonctionnement ici à La Gerbe d'Ecquevilly! Nous sommes fiers de nos bénévoles qui viennent d’horizons différents, et très reconnaissants pour leur action régulière pour faire avancer ce beau projet de la Gerbe. Dans les ateliers, ils préparent les convois, sélectionnent les objets pour la vente, trient les vêtements et les livres … tout cela pour offrir une « deuxième vie aux objets ». La collaboration en équipe avec les salariés en insertion est importante. On se découvre mutuellement. Chacun vient avec son histoire. La bienveillance et les conseils font avancer vers une nouvelle chance

Recherche de posts par tags :
Recherche de posts par date :
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© Copyright 2015-2018 - La Gerbe - Mentions légales