top of page

Un accompagnement pour l’avenir



Rafael* est un adolescent de 15 ans et passe en cinquième classe en septembre (l’équivalent roumain du CM2). Arrivé il y a bientôt 4 ans au centre Trambulina, il ne savait ni lire, ni écrire, était en échec scolaire avec un absentéisme important. Face à cette situation de déscolarisation presque totale, l’école a fait un signalement auprès des services sociaux. Car Rafael vient d’une famille défavorisée : sa mère souffre de problèmes psychiques et son père, balayeur, ne sait ni lire ni écrire et a de grandes difficultés à s’occuper de ses enfants, en particulier sur les plans administratif et financier, malgré sa volonté d’en prendre soin. Quant à la sœur de Rafael, qui a 18 ans, elle peine à trouver du travail ou une formation car elle a arrêté l’école à la quatrième classe(soit le CM1), or les employeurs et formateurs demandent un niveau scolaire équivalent à notre quatrième voire la seconde (huitième ou dixième classe dans le système scolaire roumain).

L’objectif de Trambulina pour Rafael est donc qu’il arrive en huitième classe. Face à la détresse du père, l’association a pris le relais dans le lien avec l’école et les services sociaux et s’assure que Rafael ne soit ni envoyé, ni placé - la vie en centre de placement en Roumanie ayant des effets dévastateurs sur les enfants.

Rafael participe au soutien scolaire. Cela fait deux ans qu’il va à l’école régulièrement. S’il a fait de grands progrès en mathématiques, notamment grâce à son tempérament curieux, et a désormais le niveau de sa classe, l’apprentissage de la lecture et de l’écriture s’est fait tardivement. Trambulina a mis en place un suivi orthophoniste deux fois par semaine. En novembre dernier le déclic a eu lieu. Rafael a une lecture plus fluide, et c’est un soulagement. Car l’année prochaine, Rafaël aura 16 ans, l’âge légal pour quitter l’école. Aussi Claudia (la directrice de Trambulina) et son équipe redoublent d'efforts pour s’assurer qu’il ne soit pas exclu avant d’avoir atteint un niveau suffisant pour accéder à une formation professionnelle et s’assurer un avenir.

En plus du soutien scolaire, Trambulina aide la famille de Rafael sur le plan matériel afin qu’il puisse aller à l’école dans de bonnes conditions : aide alimentaire, don de matériel scolaire lors de l’opération cartable qui a lieu chaque année à la fin des vacances d’été, achat des uniformes scolaires…

Claudia conclut : “le suivi a été compliqué à mettre en place, mais les résultats pour Rafael sont positifs”.

Comments


bottom of page