top of page

Roumanie : des cartons, des camions, des complications?

Depuis 2023 le gouvernement roumain se fait un point d'honneur de filtrer les marchandises entrant sur son territoire afin de ralentir autant que possible les arrivées de matériel de piètre qualité, et plus encore, des déchets. En effet, ce cas de figure a été rencontré plusieurs fois, causant des scandales qui ont poussé les autorités à devenir très vigilantes.

Cette démarche louable a cependant l'effet néfaste de rendre la vie compliquée aussi à ceux qui, comme nous, ont le souci de la qualité dans le choix de ce qui est envoyé. Qu'il s'agisse du matériel pour les magasins solidaires de seconde main ou pour les dons aux personnes en situation de fragilité, notre politique est celle du "cadeau". "Pourrais-je offrir ce vêtement à mon voisin ou à ma soeur ?", "Serais-je à l'aise de donner ces assiettes à mes amis ?" Malgré la distance, je dois pouvoir me représenter la personne qui reçoit ce que je lui envoie et assumer que ce choix d'objet serait digne pour elle.

Cela n'empêche pas des ratés et des besoins d'ajustement continuels puisque nos produits ne sont pas uniformes ni choisis une fois pour toutes. Néanmoins l'intention et la direction sont claires. Dans ce contexte, nous ne rougissons pas de notre travail. De leur côté, les inspecteurs de la protection des consommateurs font aussi le leur. Parfois avec un peu trop de zèle à notre goût, puisque la standardisation administrative des exigences offre l'avantage de clarifier les procédures, mais présente le risque de s'égarer dans l'administratif.

Alors nous continuons ce travail que l'on veut positif pour les bénéficiaires, en souhaitant qu'il soit compris par les détenteurs de l'autorité. Nous apprécions leur application pour le bien des consommateurs, en espérant qu'en chemin ils ne se perdent pas dans les labyrinthes aseptisés de la bureaucratie !

Tout ceci pour dire que le dernier camion envoyé mardi 23 avril par La Gerbe à nos partenaires de la Mev, Bethel et Trambulina, après avoir été mis sous scellés - aïe - lors du passage en frontière, est bien arrivé sur place lundi 29. Et après deux jours de tractations, le dédouanement vient de se terminer. Joie et soulagement!



コメント


bottom of page