10 ans!

Il y a de cela dix ans, un ami m'a dit : "je vais te présenter un gars, c’est directeur d'une association qui travaille très bien dans l'aide aux autres." Cela tombait bien, je voulais envoyer du matériel en Ukraine pour mes compatriotes. Directeur… quelqu’un en costume et cravate sans aucun doute.

Arrivé au rendez-vous, c’est un homme très abordable et simple que j’ai rencontré : Jean-Marc Sémoulin. J'ai commencé à partager ce que j'avais sur le cœur concernant l'aide à mon pays. En guise de réponse, il m'a regardé droit dans les yeux : "Est-ce que tu ne veux pas travailler à La Gerbe ?"

Je travaillais alors dans le bâtiment et cela me convenait. Pourquoi changer pour une association ? Je l'ai remercié mais j'ai décliné l’offre. Il m'a proposé de venir malgré tout deux semaines pour découvrir le travail de l'association et me décider. Mon épouse était d'accord de me voir essayer malgré mes doutes à l'idée de changer de région et de domaine d'activité. J’ai donc rencontré l'équipe des permanents. Je me suis plongé dans la logistique et il faut croire que le virus de La Gerbe m'a piqué. Je suis resté.

Ukrainien, je suis arrivé en 2001 en France avec mon épouse. Les Français parlent parfois du fait d'avoir plusieurs casquettes si nos activités sont multiples et je pourrais en remplir une valise ! Initialement formé à la direction de chœur, j’ai tour à tour été directeur d’usine, électricien, plombier, ... et maintenant, après avoir commencé à La Gerbe comme responsable de la logistique, je me suis formé en 2009 comme encadrant technique pour les chantiers d’insertion. Finalement, diriger une équipe en insertion, n’est-ce pas être un peu chef de chœur? Accords, désaccords, ajustements, coordination, tout y est !

Ma propre adolescence a été très dure et solitaire. Je remercie Dieu qui m’a sorti de cette situation. Aujourd’hui je souhaite éviter à d’autres de vivre ce que j’ai vécu. C’est aussi pour cela que j’aime mon travail. Parfois, aider l’autre c’est juste une main posée sur l’épaule, ou un regard d’encouragement. Je remercie Jésus Christ chaque jour de nous remplir de paix, de patience et d’amour à partager avec tous ceux que nous accueillons à La Gerbe. Souvent les gens nous disent qu’ils sont touchés par notre attitude. Mais cela nous vient d’en haut.

Depuis mon arrivée, j'ai vu passer plus de 350 personnes sur notre chantier d'insertion. Je réalise que j'ai donné dix ans de ma vie pour les gens que l'on reçoit et je suis heureux d'avoir pu partager tant de choses avec eux. J'aime ce travail car j'aime les gens. C'est une richesse de pouvoir cheminer quelque temps avec une personne qui à un moment a peut-être besoin d'aide pour se remettre en marche, parfois pour reprendre goût à la vie.

Et plus encore : ici j’ai le privilège de voir partir régulièrement de l’aide pour de nombreux pays mais aussi pour l’Ukraine, mon cher pays d’origine.

Pour moi c'est un cadeau de travailler ici. Dernièrement un jeune homme en insertion a commencé à m’appeler « Papa » dans un humour affectueux, vu mes cheveux qui blanchissent. Faudra-t-il en arriver à « Papi », d’ici dix ans ? Dans tous les cas, La Gerbe c’est un peu une famille nombreuse…

Ivan Kushyk

Mots-clés :

© Copyright 2015-2020 - La Gerbe - Mentions légales