Cyclotour, J-2


"Moi aussi, j'ai marché, marché,

pendant d'interminables journées,

sous un soleil de plomb,

ou dans l'eau,

en étant obligée de me cacher souvent,

en voyant d'autres en fuite mourir sur le chemin...

Il fallait quitter mon pays devenu trop dangereux.

J'avais peur tout le temps.

Au début, je ne comprenais pas votre histoire de marche.

Maintenant que Michaël nous a montré les photos du Congo et que j'ai vu le travail des partenaires locaux,

oui, je veux venir marcher avec vous lundi!"

Rahel

© Copyright 2015-2020 - La Gerbe - Mentions légales