Cyclotour, J-3

"Moi, j'ai des sœurs aussi qui ont subi des viols, et ce n'était pas en RD Congo."

"Chez nous aussi, les violences sexuelles font des ravages."

"Le mal existe et se déchaîne, ici et là-bas.

Il ne s'agit pas de se torturer à chercher pourquoi,

on ne peut même pas espérer le faire disparaître,

mais on peut décider de ne pas rester dans le défaitisme, le "c'est comme ça..."

On peut décider de ne pas rester sans rien faire face à tout cela.

Cette fois, on se lève et on marche pour faire connaître, pour que les médias en parlent, pour refuser le silence qui emprisonne. Parce qu'on peut décider de multiplier les actions pour le bien, d'apporter le bien en surabondance." Sylvie

© Copyright 2015-2020 - La Gerbe - Mentions légales