Nous soutenir

Maroc : le Village de L'Espérance

 

De 1999 à mars 2010, ce centre accueillait les enfants de familles incapables de s'en occuper ou qui ne voulaient pas prendre soin d'eux. Quelques-uns de ces petits étaient orphelins mais la plupart ont été abandonnés. Très souvent, si une jeune fille tombe enceinte, elle "apporte la honte sur sa famille et la communauté locale" et donne l'enfant à des maisons comme celle du Village de l'Espérance pour en prendre soin. La plupart des enfants arrivaient au centre rapidement après la naissance et restaient jusqu'à leur majorité.

Il ne s'agissait pas d'un orphelinat comme un autre puisque les enfants y étaient accueillis dans des familles qui les élèvaient comme leurs propres enfants. En septembre 2009, VOH accueillait 33 enfants répartis dans 5 familles. Or, l'objectif que le gouvernement avait fixé pour ce projet est de 100 enfants. En effet, les enfants ayant besoin d'un accueil sont nombreux et le Village de l'Espérance s'efforcait de répondre au mieux à ce besoin.

 

Une démarche d'excellence

Depuis les débuts du Village de l'Espérance (VOH), les dirigeants se sont efforcés de maintenir de bonnes relations avec la société environnante et avec les autorités, en particulier au travers d'une politique d'ouverture et d'excellence. Ces effort ont été récompensés puisque début 2010, VOH a reçu l'agrément officiel "Etablissement de protection sociale" (EPS). VOH était la seule institution de la région de Meknes à satisfaire aux critères EPS. Il existait moins de 5 établissements agréés au Maroc, ce qui faisait de VOH un établissement pilote en terme de pratiques sociales.

Jusqu'à l'expulsion brutale et incompréhensible en mars 2010, que vous lirez dans les posts ci-dessous :

 

 

Dernières actus concernant le Village de l'Espérance :

"Nous ne sommes pas orphelins!"

February 2, 2016

La situation en 2014 : 4 ans déjà

June 26, 2014

1/3
Please reload

Vous pouvez les soutenir :

© Copyright 2015-2018 - La Gerbe - Mentions légales