Un peu de confort dans la difficulté


Depuis plusieurs années, Bethel réhabilite et agrandit les maisons de familles manquant de ressources financières dans la ville de Ploiesti et ses alentours (Ploiesti est située à 1h au nord de Bucarest, en Roumanie). Actuellement, Maria et Cristian, qui ont fondé et dirigent l’association, aident ainsi une de leurs voisines.

Cela fait trente ans que Simeria et sa famille habitent le quartier. Elle et son mari sont d’origine Rom.

Traditionnellement, les communautés Roms sont divisées en groupes caractérisées par leur activité. Le mari de Simeria exerçait une fonction de juge, la famille appartenait ainsi à l’un des groupes les plus riches de la communauté.

Mais il y a 5 ans, le mari de Simeria l’a quittée, la laissant seule avec leurs deux filles et quatre fils. C’est dans cette période difficile que Simeria s’est tournée vers Dieu et cette rencontre a transformé sa vie et son comportement. Un changement qui s’est remarqué et a étonné parmi les voisins. Alors que le couple troublait la vie ordinairement paisible du quartier, Simeria est désormais connue pour être une voisine calme, agréable et polie.

Malheureusement, sa situation familiale et financière s’est détériorée suite au départ de son mari.

N’ayant plus de revenus, Simeria a commencé à chercher un emploi. Mais elle n’avait jamais travaillé de sa vie. En outre elle souffre de divers problèmes médicaux, notamment de diabète. Cette période fut donc particulièrement difficile. Plusieurs de ses fils se sont tournés vers le vol, certains sont actuellement en prison à l’étranger. Mais, heureusement pour Simeria, elle a pu bénéficier pendant un an d’un projet d’insertion mené par l’Armée du Salut auprès de femmes de la communauté Rom voulant trouver un travail stable. Elle a ainsi appris à la fois les métiers de la couture mais a aussi le rythme et la vie dans un environnement professionnel. Par la suite, elle a pu bénéficier d’une pension d’invalidité, car sa condition physique l’handicape et l’empêche de travailler comme elle le voudrait.

Elle peut ainsi payer les factures et prendre soin de son petit-fils, qu’un de ses fils actuellement en prison a laissé à sa charge. Malheureusement, le comportement de ce dernier lui pose bien des soucis : le jeune garçon a disparu il y a quelques temps, juste avant son inscription au lycée.

Actuellement Simeria vit avec l’un de ses fils, la femme de ce dernier et leur jeune enfant – sans compter son autre petit-fils dont elle a la charge. Le couple attend l’arrivée d’un second enfant pour octobre. Tous deux travaillent - pour Bethel, la volonté d’une famille à s’en sortir, notamment par un travail stable, est une condition préalable à l’aide apportée.

Avec autant de personnes dans la maison, il est difficile pour chacun d’avoir un minimum d’intimité. L’idée a donc émergé de réhabiliter une partie de la maison accolée à la chambre de Simeria pour y ajouter une salle de bain et des rangements, afin de lui offrir un espace à elle. Cette pièce de 8 m² était en mauvais état. Il s’agissait d’une dépendance inutilisée, accessible uniquement par l’extérieur de la maison.

Mais si les revenus de la famille leur permettent de subvenir à leurs besoins quotidiens, ils ne sont pas suffisants pour des dépenses supplémentaires, et ce genre de travaux coûte cher. Bethel a donc aidé financièrement à leur réalisation, ils ont débuté en novembre 2019. Pour le moment, un toit a été installé, le plancher et les murs ont été refaits, une cloison pour séparer la partie salle de bain de la partie dressing a été posée et l’ouverture pour la porte a été déplacée de l’extérieur à la chambre de Simeria. La fenêtre et la porte principale de sa chambre ont aussi été agrandies, facilitant l’accès à cette pièce et la rendant plus lumineuse. Le matériel de plomberie et le lavabo ainsi qu’une cabine de douche ont été achetés. Bethel recherche actuellement un plombier et un électricien pour finir les travaux qui ont été interrompus par la pandémie de Covid-19, ainsi qu’un peintre pour repeindre l’ensemble des murs de la chambre et de la salle de bain, et un menuisier pour finir le contour de la fenêtre et des portes. Maria et Crisitan espèrent avoir fini les travaux en août.

Pour Maria, c’est un plaisir d’apporter du confort à sa voisine qui a connu de nombreuses difficultés, tant sur les plans familial et financier que concernant sa santé.

© Copyright 2015-2020 - La Gerbe - Mentions légales