"Enfin quelque-chose à manger !"


Pendant le temps de confinement lié au Covid-19 en Roumanie, l’association MEV a distribué des paniers alimentaires à plusieurs familles très pauvres, vivant de travail journalier et ne pouvant plus subvenir à leurs besoins durant cette période particulière.

Les responsables de l’association nous ont fait part d’une distribution particulièrement touchante à Pâques : « On aurait aimé que vous puissiez voir leurs visages rayonnants ! Joie et reconnaissance ! Enfin quelque chose à manger ! ».

Ces paniers, d’une valeur de 45 euros chacun et financés en partie par des donateurs de La Gerbe, étaient composés de farine, d’huile, de sucre, de riz, de pâtes, de fromages achetés auprès d’ancien bénéficiaires (la « famille moutons » dont nous vous avons parlé plusieurs fois), du lait et d’une trentaine d’œufs par bénéficiaires achetés chez une famille d’agriculteurs, ainsi que des légumes variés achetés auprès d’une famille possédant de grands potagers.

Car, en plus des familles démunies, ce sont les agriculteurs et fournisseurs de produits alimentaires de base qui ont été bénéficiaires de ce projet.

L’un d’eux vit avec sa famille de 7 enfants dans un village nommé Racos. Cette famille, d’origine moldave, a très peu de moyens mais un grand cœur pour les enfants rom de son village. Le père, Vitali, a aménagé sa cave et sa femme y rassemble les enfants rom pour leur faire l'école. Les enfants apprennent à lire, à écrire, à compter et faire de la musique, mais aussi à jardiner, à élever des chèvres et aussi un peu d'apiculture. Ils aiment beaucoup y venir car ils s'y sentent acceptés et aimés sans discrimination. MEV soutient cette famille en lui apportant ce dont elle a besoin et en encourageant ces initiatives, par exemple en équipant la salle de classe d’un ordinateur fonctionnel. Du miel, du lait de chèvre et du fromage de chèvre lui ont été acheté pour les paniers repas.

Un autre Vitali, lui aussi de Moldavie, a fourni les légumes de ses potagers pour les paniers repas. Lui, sa femme et leur 11 enfants – âgés de 2 mois à 18 ans – vivent des produits de leurs potagers, et tous les enfants participent à la culture des légumes. Parmi les parcelles, certaines leur sont dédiées, d’autres sont attribuées à des enfants du village de Mercheasa, qui apprennent à cultiver leurs légumes. Bien que la vie ne soit pas toujours facile pour la famille, tous restent positifs grâce à la confiance qu’ils placent en Dieu. MEV soutient le travail de cette famille et veut souligner la valeur des bocaux de toutes sortes de légumes qui remplissent la cave de Mercheasa en automne.

Nous vous apportons les remerciements chaleureux de MEV pour votre soutien à ce projet, et à l’ensemble des bénéficiaires, que ce soit par des dons, en en parlant ou de toute autre manière.

© Copyright 2015-2018 - La Gerbe - Mentions légales