Alo ! Mik : faire de l’enfant un acteur de transformation sociale

24/04/2018

 

A l’occasion des 30 ans de notre association, Sylvain Vergnon nous a rendu visite. Ancien partenaire de la Gerbe désormais porteur d’un organisme autonome, il s’occupe des enfants défavorisés d’Albanie. En 2003, il a créé une association pour eux : Alo! Mik. Retour sur 14 ans d’engagement au service de ces enfants.

 

C’est en 1999, à l’occasion d’un convoi humanitaire de La Gerbe pour les réfugiés du Kosovo, que Sylvain découvre l’Albanie. Ce qui était au départ un envoi de matériel et nourriture pour de l’aide d’urgence s’est transformé en un projet de développement de long terme après que Sylvain a découvert la situation de détresse des enfants des rues et des orphelinats.

Ce projet à commencé par un travail auprès d’une communauté rom vivant dans un bidonville situé sur la décharge de Tirana (capitale de l’Albanie). Les enfants qui y vivaient n’étaient pas enregistrés administrativement et travaillaient pour gagner de l’argent pour leurs familles. Par conséquent, ils n’étaient pas scolarisés. Sylvain et Ruth sa femme ont commencé à faire la classe eux-mêmes, en attendant d’enregistrer les enfants à l’école publique. Aujourd’hui, 100 % des enfants sont scolarisés et intégrés au sein de l’école publique du quartier.

 

Alo! Mik, c’est avant tout de l’aide aux enfants défavorisés de 7 à 14 ans, avec l’objectif de répondre à l’ensemble de leurs besoins (matériels, physiques, psychologiques et spirituels). La vision de l’association ? Que les enfants albanais soient équipés afin de devenir des agents de transformation dans la société où ils vivent.

Pour cela, Alo! Mik agit dans trois secteurs d’activités.

Un centre de jour vise l’intégration sociale d’une communauté d’une vingtaine de familles roms par l’aide aux devoirs pour une vingtaine d’enfants et l’éducation parentale pour les adultes. Grâce à la relation de confiance tissé avec les parents, l’équipe les accompagne pour sortir du cercle vicieux de la misère et de la marginalisation. Depuis deux ans, les familles sont relogées hors de la décharge. Aujourd’hui, toutes vivent dans des appartements en périphérie de la ville. La démarche de recherche d’emploi marque un nouveau pas vers la consolidation de l’intégration sociale de ces familles.

L’association gère aussi un site pour des camps. Les enfants y font des camps de 5 jours, principalement l’été. En 12 semaines, ce sont environs mille enfants qui passent par ces camps, où ils vivent une expérience inédite pour beaucoup d’entre eux, venant de zones pauvres et reculées. Cette expérience marquante initie une transformation matérielle (les plus défavorisés dorment parfois pour la première fois dans un vrai lit et mangent sur une table avec assiettes et couverts), sociale (ils expérimentent là-bas la vie en groupe), et spirituelle. Pendant l’année scolaire, le site accueille des groupes d’églises pour des formations le week-end.

Car le troisième secteur d’activité est la formation dispensée aux églises et organisations chrétiennes qui viennent en aide aux enfants. La bonne relation qu’entretiennent Sylvain et Ruth avec les autorités en charge de l’enfance fait d’eux des acteurs privilégiés pour faciliter le lien entre ces organisations et églises d’une part et les autorités locales et l’État d’autre part. Le partage d’information et d’expérience permet un meilleur impact des services apportés aux enfants.

 

L’évolution des activités d’Alo! Mik fait partie de ces belles réussites telles celles qui ont été racontées à l’occasion de la fête des 30 ans de La Gerbe : une simple graine plantée dans un cœur faisant naître une gerbe d’actions porteuses de fruits.

Please reload

La course Hope360 pour Otema

23/10/2019

Hope 360 : Dernière ligne droite

19/09/2019

Journée mondiale de l'aide humanitaire : c'...

19/08/2019

Chargement sous canicule

28/06/2019

Citizen Day : L'Oréal à La Gerbe

28/06/2019

1/2
Please reload

© Copyright 2015-2018 - La Gerbe - Mentions légales