Parcours de vie

18/02/2015

 

Une de nos salariées raconte :

 

"Je suis née à La Réunion. Quand j’ai eu 5 ans, avec mon petit frère, mon père nous a enlevés et envoyés aux Comores, et nous avons alors grandi dans la famille de notre père, sans jamais revoir notre mère, avec beaucoup de problèmes. J’en ai longtemps voulu à mes parents, à ma mère de nous avoir laissés partir, mais j’ai su bien plus tard qu’elle avait cherché par tous les moyens à nous récupérer, en vain. Elle a aussi beaucoup souffert.

 

Quand j’ai eu 11 ans, j’ai réussi à aller m’inscrire à l’école, en cachette, car ça ne se faisait pas pour une fille. Mais je voulais apprendre à lire.

 

Vers 28 ans, j’ai réussi à rentrer à la Réunion. Depuis de longues années, quelqu’un avait usurpé mon identité. J’ai décidé de partir en France, là où résidait cette personne qui se faisait passer pour moi, pour porter plainte, ce que j’ai fait en 2007.

 

Après Marseille, je suis arrivée à Paris, où j’ai été hébergée par des amis, avec mon fils. J’ai trouvé un studio, mais seule c’est très difficile à assumer financièrement. C’était aussi très difficile de trouver un travail sans diplôme : j’avais passé un CAP petite enfance en 2008, mais j’en avais perdu le diplôme, et quand j’ai voulu obtenir un duplicata, il y a encore eu des problèmes, ils m’ont dit que le fichier avait disparu. Et avec cette usurpation d’ identité, je n’osais plus rien faire, ni aller dans aucune administration, de peur qu’on me reproche encore quelque chose. J’ai reçu des amendes pour de nombreuses infractions que je n’ai pas commises.

 

Ces gens m’ont fait beaucoup de mal. J’ai énormément pleuré. J’en fais encore des cauchemars. Comment était-ce possible que tout ça m’arrive, à moi? J’étais très déprimée et découragée, et très seule.

 

Ensuite je suis arrivée à La Gerbe à Ecquevilly et Sylvie m’a donné la chance de reprendre confiance en moi; il fallait avancer, essayer de pardonner pour être libre. Toute l'équipe est accueillante et bienveillante. J’ai passé à nouveau le CAP petite enfance, mais je ne l’ai pas obtenu. Maintenant je suis inscrite pour passer le BAFA bientôt, et je suis en train de préparer le code.

 

Pour venir travailler, je mets 2 heures chaque matin en transports, mais je suis très motivée pour m’en sortir. J’aime ce que je fais. Sylvie m’accompagne aussi dans les démarches pour la suite du dépôt de plainte, et j’espère que tout pourra bientôt se démêler complètement. Anne-Lydie et Sylvie m’ont aussi aidée à aménager mon studio, qui était vide avant, à part quelques cartons: j'ai enfin une maison!

 

A 39 ans, c’est trop tard pour moi, je veux vivre pour mon fils. Ou plutôt: je commence ma vie, et celle de mon fils. Je veux prendre soin de lui et de moi. Maintenant, j’ai quelque chose à faire. »

Please reload

La course Hope360 pour Otema

23/10/2019

Hope 360 : Dernière ligne droite

19/09/2019

Journée mondiale de l'aide humanitaire : c'...

19/08/2019

Chargement sous canicule

28/06/2019

Citizen Day : L'Oréal à La Gerbe

28/06/2019

1/2
Please reload

© Copyright 2015-2018 - La Gerbe - Mentions légales